Contact Eden Tour
Menu.
Chargement

La Corse côté terroir Un voyage gourmand

Posté en mars 2021 par Eden Mag
Une île aux 1000 trésors et 1000 saveurs...

Ah la Corse ! Rien que d’y penser et nous voici directement plongé dans ses paysages magnifiques… Les images de plages paradisiaques, de criques solitaires, de montagnes et maquis baignés de soleil ou de fiers villages aux maisons de pierres affluent et nous laissent rêveur…

Au delà de ces images de cartes postales, la Corse c’est aussi un terroir, une tradition, des saveurs, la culture d’un territoire dont la gastronomie serait le cœur battant. Aujourd’hui nous avons décidé de réveiller vos papilles et de vous donner l’eau à la bouche d’un voyage en corse à travers son assiette, à vos fourchettes !

 

 

 

Goûter à la culture corse

Charcuterie, fromages, vins, bières, pâtes, miel, poissons et fruits de mer ou desserts, la gastronomie corse, par ses recettes et produits locaux, se révèle être d’une richesse et d’une variété à peine croyable, en tout cas à peine connue.

Une diversité représentant les « microrégions » de l’île de beauté, avec leurs propres spécialités, propre savoir faire et influencé par leur propre environnement. En faire une liste complète nous mènerait à publier un livre qui dépasserait sans nul doute la centaine de pages, en attendant, essayons de percer un peu de ce trésor insulaire.

Un terroir valorisé

Comment dissocier le terroir corse de son environnement ? L’un irrigue inexorablement l’autre et vice et versa. La gastronomie corse est un témoin direct du mariage entre les richesses offertes par l’île et leurs cultures.

L’un des plus beaux exemple est celui de la spécialité reine de la gastronomie corse, la charcuterie. Réputée pour être l’une des meilleures du monde, elle a obtenu il y a quelques années les labels AOP (Appellation d’origine protégée) et AOC (Appellation d’origine contrôlée). Prisuttu, coppa ou encore la saucisse figatellu, ces spécialités reposent sur un ingrédient aussi star que rare, le cochon corse ou nustrale. Présent exclusivement sur l’île, ce cochon noir est élevé en semi-liberté, il ne sera alors pas rare d’en rencontrer lors d’une balade et de penser avoir à faire à un cochon sauvage. Une semi-liberté qui lui permet de se nourrir dans la « macchia » (maquis) ainsi que de châtaignes dont il raffole,  ce qui apporte son goût si parfumé et unique à sa viande.

Vous avez dit châtaigne ?

En plus d’aromatiser la charcuterie car étant un péché mignon du cochon nustrale, la châtaigne est un ingrédient de bon nombre de spécialités corses. Sa farine est particulièrement appréciée pour la confection de dessert comme le flan corse ou le Castagnacciù, une sorte de cake, mais pas que ! Une bière ambrée, la Pietra, née en Belgique mais désormais uniquement brassée en Corse, est produite à base de cette même farine.

 

Le fromage, l’autre incontournable

Il faut l’avouer, avec la charcuterie le fromage est l’autre pilier de la gastronomie corse. Lui aussi a son animal vedette, qui gambade paisiblement sur les chemins corse, la chèvre et la brebis.

Parmi l’immense variété de fromage (et pas que de brebis ou de chèvre), le brocciu est sans nul doute le plus aimé et dispose même d’un AOC. Ce fromage frais s’exporte très peu hors de Corse, ce qui rend sa dégustation que plus fameuse une fois sur place !

 

Il resterait tant de spécialités à tomber sur lesquelles on pourrait saliver, comme les pâtes, héritage de la présence italienne sur l’île, le vin, toujours avec modération, l’huile d’olive comme tout bon pays méditerranéen ou bien entendu, pour une île les fruits de mer et autres poissons pour une gastronomie littéralement entre terre et mer…

Une sélection de séjour pour découvrir la Corse

Je partage ce voyage gourmand !

  • Le voyage continue...

    Échappée balte printanière

    Le Pays-Basque Une destination pimentée

    La Tanzanie Grandeur nature

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Chargement